Front de Gauche Ouest lyonnais

Réunion du collectif citoyen de l'ouest lyonnais le 22/09 a messimy

La rentrée politique s'est faite a tambour battant, reprenant là où nous en étions au sortir des élections européennes qui ont vu voler en éclat la totalité de l'échiquier politique français, sans que quiconque ait encore pris le temps d'analyser les incidences directes de ce qui s'est passé. Les apparatchik s'expriment a faire oublier ce bouleversement et le gouvernement manoeuvre sa barque trouée en espérant être là la semaine d'après...Pourtant dans le Rhône des citoyens choques et inquiets des perspectives politiques ont réagi dès le mois de mai pour échanger sur les solutions. Il en est ressorti après trois réunions la constitution d'un collectif citoyen de l'ouest lyonnais grand partisan (s'étendant de fait a la totalité du nouveau Rhône), composé de militants associatifs, politiques et de simples citoyens,  dont l'objectif est double: mutualiser les forces dans les actions locales mais surtout établir un programme pour les élections locales et y designer des candidats.  Avec des elections cantonnales deja annoncees pour le printemps prochain... La prochaine réunion a lieu a Messimy, lundi 22 septembre a 20h en maison des activités (place de l'église). Soyons nombreux pour prendre notre destin en main!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par shaun10rhone à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2014

Rassemblement citoyen de l'ouest lyonnais Mardi 24 à Messimy

Enfermés dans un système politique qu' ils n' ont pas choisi et dont les conséquences économiques et sociales sont désastreuses, les Français cherchent la sortie.

Si certains ont choisi de le manifester en votant Front National, les plus nombreux ont fait le choix de l' abstention ou du vote blanc.

Pour nous il existe une porte de sortie, c' est la porte de gauche, actuellement pratiquement invisible pour la majorité des citoyens.

Persuadés que le FN n' existe que par la faiblesse du camp d' en face et qu' il faut maintenant regrouper les forces nécessaires pour que devienne enfin visible dans notre paysage une alternative autre que celle proposée par le FN , nous, groupe de citoyens de gauche membres ou non d'un parti et membres du Front de Gauche, de Nouvelle Donne et d' EELV , appelons toutes celles et tous ceux, militants ou non, membres d' un parti ou non, qui veulent agir à un niveau ou à un autre , à une réunion pour décider ensemble comment prendre notre destin en mains

Rendez-vous mardi 24 juin à 20h, salle des activités de Messimy (place de l'église)

Posté par shaun10rhone à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2014

Le FN est à 10 % .

 

bilan___la_loupe

        Le FN est à 10 %  et le premier parti de France c' est bien celui des gens qui ne veulent plus jouer le jeu.

         Selon les toutes dernières données du Ministère de l' Intérieur, il y a en France 46,5 millions d' électeurs ( 46 555 523 exactement, d' ailleurs il se trouve que je connais bien les 3 derniers cités ...).

   Donc :

    • 57,57 % n' ont pas voté, 1,17 % ont voté blanc et 0,53 % ont mis un bulletin nul dans l' urne.

• 10,10 % des Français ont voté pour le FN ( 4 711 339 ).

• 30,63 % sont allés voter pour un parti autre que le FN.

 

Posté par Sylvain COSTET à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2014

Le 25 mai, pour une autre Europe, on vote Front de Gauche

Photo : Pour une Europe du droit des Femmes !

Posté par htroncin à 22:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2014

Dette publique et paradis fiscaux

 

                                    

chamboule_3

                                                

            À Saint Martin-en-Haut , ce samedi 22 mars, le Collectif des Monts du Lyonnais pour l' Audit Citoyen de la Dette Publique organisait une animation de rue devant le Crédit Agricole ( qui a 115 filiales dans des paradis fiscaux http://www.alternatives-economiques.fr/paradis-fiscaux---le-cac40-et-les-paradis-fiscaux_fr_art_633_42326.html et a attribué pendant des années des prêts toxiques qui pèsent encore sur les finances de nombreuses collectivités, dont le Conseil Général du Rhône)  afin de sensibiliser la population au problème de la dette et l' inviter à venir à

     la projection du film La Dette au cinéma Paradiso le 4 avril, projection qui sera suivie d' un débat citoyen.

      Pas vraiment aidé par le temps frais et les intempéries, le Collectif a néanmoins pu dialoguer avec les citoyens (maréchaussée et responsables du Crédit Agricole compris) et distribuer plus de 100 tracts et billets de milliards d' euros (si !) incitant à s' informer et venir débattre.

chamboule_2

                   

                    chamboule_1

Posté par Sylvain COSTET à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2014

Municipales : résultats nationaux

 

bv000235

 

 

          Après une campagne au cours de laquelle le FdG aura été, une fois de plus, boycotté par les médias ( voir les données du CSA, édifiantes :http://fdgaucherhone10e.canalblog.com/pages/csa---couverture-municipales/29514051.html ), nous avons droit à des heures et des heures et des pages et des pages de propagande pour le FN. 

         Splendide démonstration de l' efficacité militante des uns et du panurgisme décervelé des autres.

       En effet, certains, qui servent de référence aux autres, tel Le Monde qui fait la promotion à outrance du FN (voir http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/21/un-deux-trois-soleil/#article4 ) et s' acharne à réduire le FdG , s' inscrivent dans une stratégie : la préparation méthodique de la réélection de Normal 1er en 2017 . Le pari est que si ce dernier est au 2ème tour face à Le Pen, il sera réélu comme Chirac l' a été dans la même configuration. Et pour avoir le bon 2ème tour, il est nécessaire de travailler longtemps à l' avance pour faire monter au maximum le FN, aider l' UMP à descendre et empêcher la gauche d' apparaître dans le paysage. Les autres médias, par incompétence et absence totale de déontologie, reprennent en chœur.

Voici donc les premiers résultats du FdG que les chiens de garde ne donnent pas (extrait du blog à Mélenchon) :

          Le Front national dépose un nombre record de listes autonomes ? Non. Pas davantage qu’en 1995 et moins que nous ! 594 pour eux plus de 600 pour nous ! Il y a un nombre record d’élus lepénistes au premier tour ? Combien ? 473 ! Et nous ? Plus de deux mille. Le Front national gagne une ville au premier tour, Hénin Beaumont ? Nous en gagnons 67 au premier tour. A un cheveu près, nous passions le suivant, René Revol, dirigeant national du PG, qui a réuni 49,97% des suffrages à Grabels, face à tout les autres, PS inclus !
          Ces chiffres vous stupéfient n’est ce pas ? Ils n’ont pas été évoqués une seule fois ni dans la soirée électorale, ni le lendemain matin, ni midi, ni soir. Et voici autre chose encore à savoir pour bien mesurer l’exploit accompli. Notre résultat moyen est de 11,42 % pour nos plus de 600 listes. Au total, 308 de nos listes dépassent les 10 %. Le FN, « triomphal » selon le dernier publi-reportage de quatre pages dans le journal « le Monde », ne les dépasse que dans 316 villes. Le triomphe du FN, c’est donc 8 listes de plus que nous à plus de 10 % ! Et voici une ultime info que vous ne risquez pas de trouver dans « Le Monde ». Nos 82 listes avec EELV recueillent en moyenne 15,32 % de suffrages. C’est infiniment plus que la moyenne du Front national ! C’est aussi bien davantage que les 9,69 % recueillis par les 95 listes où EELV s’était présentée seule. Et c’est ainsi que Grenoble voit pour la première fois l’opposition de gauche passer devant le PS. La troisième gauche est née, peut-être, ce dimanche à Grenoble.

Posté par Sylvain COSTET à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2014

Festi'vache 2014

festi_20vache_202014

  

                 

         Pour la 8ème année le cinéma Paradiso de St Martin-en-Haut organise

                                                  le Festi’vache.

           Cette année encore,  du 19 au 25 mars, vous apprécierez les films et (souvent)        leurs réalisateurs ( 11 invités), des expos, des repas, une ambiance ...

        Le thème de cette année est la singularité :
      • destins singuliers ( des personnages simples aux destinées hors norme qui replongent dans le monde complexe de l’enfance, entre rêve et réalité )
     • expériences singulières ( plusieurs documentaires mettent en lumière des parcours de vie différents où certains choisissent de vivre autrement du fait des contraintes du monde agricole, de la gourmandise de l’industrie agro-alimentaire ou pour le respect de l’homme dans son environnement )
         • regards singuliers ( l’œil de la caméra est ouvert sur une réalité peu reluisante de notre société moderne de consommation )
         • art singulier ( le volet « campagn’art » du Festi'vache ouvre sur un monde artistique non conventionnel, authentique et émouvant ) ...

En plus, le pays invité est le Brésil avec 3 films + une expo photos + une soirée brésilienne ( rencontre + 2 films + repas )


Le programme complet :    http://www.festivache.fr/2014/?page=info.php&type=accueil

 

Posté par Sylvain COSTET à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2014

Film " La Dette "

        

dette_publique1

 

 

          La cour des comptes vient de donner son avis sur la dette de la France : « le niveau atteint par la dette, place notre pays dans une zone dangereuse» Des économies sont recommandées et « l'effort doit porter en absolue priorité sur les régimes de la sécurité sociale  »

Le film « La dette » était projeté jeudi 9 novembre à Vénissieux .

Différents points sont abordés : d'où vient la dette ? De quoi est faite la dette ? La création monnétaire, l'argent virtuel .....

         Le film montre que la dette augmente depuis que la B.C.E. ne prête plus aux états, mais à des banques privées qui elles prêtent ensuite aux États à des taux d' intérêt supérieur (4%) à celui que la B.C.E. leur accorde (autour de 1%), Façon simple de faire des profits

        Le film a été suivi d'un débat animé par le Collectif Lyonnais pour un Audit Citoyen de la dette publique au cours duquel ont été discutés différents points

* Quelle est la charge ( les intérêts ) de la dette ?

Elle se monte en 2012 à 48,8 milliards € . Le service de la dette ( intérêts plus capital ) sera de 118 M € ce qui correspond à la totalité des ressources fiscales directes ou encore de la TVA . Le déficit budgétaire fin 2013 était de 71,9 Mds

* Dans ce cas comment rembourser la dette ?

Par des économies entend-on dire à longueur de journée. La dette devient alors un enjeu politique et idéologique qui justifie les mesures d'austérité imposées à la population.

* Un spectateur fait remarquer que le film est trop centré sur la finance et oublie le rôle des hommes politiques qui ont donné tous les pouvoirs à la finance et aux multinationales

* L'état français est dans le carcan des contraintes européennes. Un gouvernement qui veut remettre en cause ce dictat financier doit être soutenu par sa population. C'est ce qui s'est passé dans différents états : Argentine, Équateur, Islande.

* Un audit de la dette publique permettrait de connaître l'importance de la dette illégitime (qui ne profite pas à la majorité de la population, qui ne sert pas le service publique) et de la dette légitime ( qui profite à la majorité de la population ) pour pouvoir enfin décider de la façon la plus juste de traiter ce problème .

* La dette touche aussi des organismes, des collectivités locales : H.C.L. ? le vinatier, l' office H.L.M. Du Rhône, des communes...... ont des emprunts toxiques.

* Le collectif du Rhône s'intéresse aux emprunts structurels et aux emprunts toxiques ( taux de remboursement très bas les premières années et qui évoluent et atteignent des taux exorbitants) du département. Ces

 emprunts d'après la cour régionale des comptes ont été pris par un petit nombre de décideurs dans l'opacité la plus totale. M Mercier a longtemps nié leur existence.

Au 1er Janvier 2013 la dette totale du Rhône s'élevait à 757 Mds €. Les emprunts structurés ou toxiques s'élèvent eux à 362 Mds €, représentant 48% de la dette. Devant la gravité de la situation les collectifs de Lyon et des Monts du Lyonnais pour un audit de la dette ont alerté l'opinion publique. Ces actions ont obligé les élus à avoir un débat sur ces dossiers et ont conduit à envisager un recours contre la banque prêteuse Dexia au lieu de privilégier une négociation de ces emprunts qui se traduit par un surcoût de 39Mds€ d'indemnité de pénalité ( dette illégitime)

Rappelons que Saint-Étienne, Sassenage, la Seine Saint-Denis ont attaqué Dexia .

St Étienne a décidé de rembourser sa dette mais au taux actuel du marché bien loin des taux des emprunts toxiques

Gagner la bataille pour un audit de la dette est possible avec la mobilisation du plus grand nombre d'entre nous.

Marie - Hélène

 

Pour en savoir plus :

• Nos articles précédents sur le sujet :

 http://fdgaucherhone10e.canalblog.com/archives/2013/02/11/26386182.html

http://fdgaucherhone10e.canalblog.com/archives/2013/03/19/26687599.html

• Dans la rubrique PAGES (à droite) l' analyse des CAC sur la dette du Rhône

Et si vous n' avez pas encore pu voir le film "La dette" , rien n' est perdu, le CAC des Monts du Lyonnais le projette le 4 avril à St Martin-en-Haut au cinéma Paradiso.

 

 

 

Posté par Sylvain COSTET à 19:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2014

lettre n°29

lettre 29 1

lettre 29

lettre 29 3

 

Posté par M-P-M à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 janvier 2014

une année 2014 à venir riche en combats et réussites

bonjour,

Les militants de notre blog souhaitent à nos participants et visiteurs une belle année 2014 ; au-delà de ce que nous souhaitons de bon pour chacun, notre collectif  Front de Gauche fait le voeu de continuer d'agir pour un rassemblement visant une politique garantissant plus d'humaniste, de solidarité et de dignité.

Voici une citation en cadeau :

"Ne te laisse pas tenter par les champions du malheur, de la hargne stupide, du sérieux joint à l'ignorance. Sois joyeux."
Pier Paolo Pasolini, Lettres Luthériennes

Et pour ceux qui n'ont pas encore vu le film "les jours heureux" sur le Conseil National de la Résistance, retenez que celui-ci  sera projeté le 15 janvier à 20h à Francheville au cinéma l'Iris.

Posté par htroncin à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2013

Relaxe des syndicalistes de Roanne

 

A_CGT___65_

             Avant-hier 17 décembre, le tribunal correctionnel de Roanne a prononcé l' amnistie des 5 syndicalistes poursuivis pour avoir refusé un prélèvement ADN. Ce jugement en dernier ressort est définitif.

             Reconnus coupables par la cour d’appel de Lyon de "dégradations en réunion", mais dispensés de peine, pour avoir inscrit des tags sur un mur en marge d’une manifestation contre la réforme des retraites en 2010, ils avaient cependant été convoqués par la police et la gendarmerie pour être inscrits au fichier national automatisé des empreintes génétiques .
             Le tribunal de Roanne a estimé que le prélèvement ADN ne concernait que des personnes condamnées, alors que les prévenus dans ce cas avaient été dispensés de peine. Le parquet général n’aurait donc pas dû requérir ce prélèvement et la justice ne pouvait donc pas leur reprocher de l’avoir refusé, selon le jugement. Le tribunal a également considéré que les gardes à vue du mois de mai étaient irrégulières.

            Ce jugement pourrait faire jurisprudence.

            Au-delà de l' immense soulagement pour les 5 militants qui depuis le 23 septembre 2010 subissaient l’acharnement politique et judiciaire du procureur de la République et de la commissaire de Police de Roanne, c' est, par la dimension nationale que lui avait donné la CGT à travers le rassemblement du 5 novembre dernier, une victoire pour la défense des libertés d’actions syndicales et contre la criminalisation par le patronat des conflits sociaux.

            Il convient d’apprécier la portée novatrice de ce jugement qui est la condamnation sans appel de l’acharnement politique et judiciaire contre les militants qui agissent dans le cadre de leur mandat syndical pour défendre l’intérêt général des salariés et qui va à l' encontre de la position de Hollande et de son gouvernement dans leur refus de séparer l' action syndicale des délits de droit commun, de protéger les militants qui agissent dans le cadre d' une action collective et de renoncer à leur fichage.

 

 

Posté par Sylvain COSTET à 12:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 décembre 2013

" Les jours heureux "

 

CNR

                   Ce jeudi 19 décembre  à  20 h 30

               au cinéma Paradiso de St Martin-en-Haut

         Projection du film "les jours heureux"  de Gilles Perret,

                         en présence de Gilles Perret .

 

            Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance ont changé durablement le visage de la France en rédigeant le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».
          Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

           Ce film vise à retracer le parcours de ces lois, pour en réhabiliter l’origine qui a aujourd’hui sombré dans l’oubli.
           Raconter comment une utopie folle dans cette période sombre devint réalité à la Libération.
       Raconter comment ce programme est démantelé depuis, questionner la réalité sociale d’aujourd’hui, et voir comment les valeurs universelles portées par ce programme pourraient irriguer le monde demain

 ( sur la photo : les membres du CNR en 1944)

 

 

Posté par Sylvain COSTET à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2013

Aliénation

Aurel-penurie3

 

 

 

      Extrait intéressant d' une tribune publiée dans l' Huma sous la signature de B. Sigg, psychanalyste.

            " Les Suisses ont voté à plus de 65 % pour que l' écart des salaires ne soit pas ramené à moins de 12 pour 1 ! C' est ainsi que pauvres et médiocres défendent servilement la cupidité de ceux qui les exploitent et les oppriment, alors que ce sont leur travail et leurs souffrances qui les ont faits riches.
           Il est vrai que pour défendre cet injuste privilège, patronat et gouvernement suisse avaient fait cause commune. On peut donc bien se représenter le matraquage publicitaire et médiatique auxquels fut soumise la population dans les semaines qui ont précédé le vote [...]. Ce que l' on a du mal à se représenter c' est la crédulité, l' ignorance et la servilité du corps électoral. "

 

Posté par Sylvain COSTET à 21:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2013

Des réfugiés à St Clément-les-Places

 

pont_Kitchener

 

             Après l' évacuation du campement de réfugiés installés sous le pont Kitchener à Lyon ( http://www.rue89lyon.fr/2013/10/16/campement-albanais-perrache-malaise-de-laccueil-demandeurs-asile/ ), 90 d' entre eux viennent d' être installés à St Clément-les-Places, dans des bâtiments appartenant au Conseil Général (ancien EPID, Établissement Public d' Insertion ).
          Cet hébergement est annoncé provisoire ( jusqu' au 31 mars ), les personnes devant rejoindre peu à peu des Centres d' Accueil pour Demandeurs d' Asile.
           Il est géré par 5 personnes de l' association Forum Réfugiés .
           Le groupe compterait 13 enfants dont 2 en âge d' aller au collège qui seront scolarisés au collège de Ste Foy l' Argentière comme les enfants du village de St Clément. On est pour l' instant sans information sur la scolarisation éventuelle des 11 autres qui auraient tous moins de six ans.
          Si, dans un secteur qui vote fortement FN, les bas de plafond ne manquent pas de se faire entendre, ils ne sont heureusement pas les seuls, comme le montrent ces extraits d’ un « coup de gueule » de Bernadette :  «  J'ai envie de lancer ce coup de gueule (...) face aux propos à deux balles qui fusent aux 4 coins du canton parce que quelques miséreux ont eu le malheur (ou le bonheur ?) d'être envoyés au chaud dans un village des Monts du Lyonnais pour y passer l'hiver. [...] Il y a pourtant dans notre canton plein de gens "biens sur tout rapport" qui savent s'apitoyer sur le sort des mal nourris, des mal logés dans le monde, de ceux qui souffrent dans les pays en guerre, des gens bien quoi, des bons croyants, qui donnent pour les bonnes œuvres et tout et tout ... mais là, quand la misère est toute proche, quand le malheureux frappe à la porte, alors là, non, c'est trop. Adieu compassion, bienveillance, générosité, non là on n'est plus d'accord !
La misère à Lyon, ça passe, mais sous nos yeux, ça fait peur ! [...]
On donnera au téléthon, sûr, on achètera le dvd des Enfoirés, (quoique ? ) et comme ça notre conscience sera tranquille pour une année, y a qu'à signer un chèque, c'est facile ça.
Voilà, c'est dit, ce monde-là ce n'est pas le monde que je souhaite à mes petits enfants, je préfère un monde d'amour, plus humain quoi, pas vous ? »

 

 

 

Posté par Sylvain COSTET à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2013

Famar (St Genis Laval) : premier succès pour les salariés et la CGT

Voici le communiqué de la CGT suite à la décision du tribunal qui donne raison aux salariés et à leur syndicat, la direction du site souhaitant imposer une réorganisation majeur du site et renégocier les accords sans consulter dans les formes les instances représentatives du personnel et sans informer les salariés. Voir nos précédents messages ici

 "Le passage en force de la Direction afin de recueillir l’avis du Comité sur le projet de dénonciation du statut collectif FAMAR LYON a été considéré par le juge comme une atteinte portée aux prérogatives du CE. Le juge ordonne « à la SAS FAMAR LYON de procéder à l’information et la consultation du CE sur l’ensemble du projet de redressement du site de St Genis Laval pour la période 2013/2015 pour pouvoir recueillir l’avis du CE sur la dénonciation du statut collectif de l’entreprise qui en fait partie intégrante ».

Depuis le 17 septembre lors de la 1ère réunion sur le projet de dénonciation du statut, la Direction a rappelé sans cesse que le programme de redressement du site n’était pas suffisamment élaboré pour faire l’objet d’une procédure d’information/consultation du CE.

Le tribunal en a décidé autrement et confirme la décision du CE en jugeant que « l’objet du projet de redressement est suffisamment déterminé pour que son adoption ait une incidence sur l’organisation, la gestion et la marche générale de l’entreprise et ne peut valablement limiter la consultation du CE à la seule dénonciation des accords collectifs sans mettre en œuvre une procédure de consultation sur l’ensemble du projet de redressement dans lequel elle s’intègre d’autant que l’impact financier de la renégociation des accords est déjà évalué»

La Direction considère, depuis sa mise en place en mars 2013 que l’attitude et la posture de la majorité des élus du CE s’apparentent à une obstruction manifeste.Il n’en est rien, les élus CGT du CE ont été élus par les salariés pour obtenir les informations sur le fonctionnement et la situation économique de l’entreprise afin d’apporter une analyse critique sur les stratégies mises en place."

Posté par M-P-M à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2013

Quand la candidate FN sur notre circonscription se vante d'avoir le soutien des identitaires pour les municipales.

Extrait d'un article patu dans Lyon Capitale fin septembre

"Agnès Marion (FN) était aux premières loges ... lors de la conférence fleuve donnée par Bruno Gollnisch, vice-président du FN, au siège des identitaires à Lyon 5e (La Traboule, montée du change). Conférence qui portait sur la civilisation japonaise. La porte-parole du FN du Rhône en a profité pour faire connaître son intention de se présenter aux municipales en mars prochain, "je ne peux pas encore vous dire où, mais je serai candidate" nous a précisé la jeune femme. Elle était déjà candidate en 2012 aux législatives dans la Xe circonscription du Rhône (Vaugneray)... Et devant le succès de Bruno Gollnisch au local La Traboule hier soir devant 90 militants identitaires, "le local n'a jamais était aussi plein" nous ont confié les responsables, la candidate FN a estimé que le public était "majoritairement acquis à la cause du FN" en vue des municipales. Pas si simple, selon un cadre du mouvement de jeunesse qui affirme : "se sentir proches aussi de certains candidats UMP et divers-droite".

Posté par M-P-M à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 novembre 2013

Démocratie ? Trop cher !

prudhommes

          Le ministre du travail envisage de supprimer les élections prud’homales après 2015 !

Voilà ce qu' en dit Mélenchon sur son blog :


          Les seules élections où tous les salariés de toutes les branches et de toutes les tailles d’entreprise votaient à égalité. Et c’était aussi la seule où tous les patrons de toutes les branches, eux aussi à égalité, élisaient leurs représentants. Bref : la seule élection qui donnait une vraie photographie sociale et « politique » du « monde de l’entreprise » et des deux classes sociales qui le composent. La seule qui établissait le même jour, dans la même élection, la véritable représentativité des travailleurs et des patrons. Bien sûr, Michel Sapin, cet immense démocrate, a su trouver l’argument : ça coûte trop cher (cent millions) et trop peu de monde vote ! Avec un tel raisonnement, les élections cantonales ou législatives partielles, pour ne parler que d’elles, devraient être supprimées. L’hypocrisie de Sapin est éclatante. Car avoir refusé d’organiser les bureaux de vote dans les entreprises a fait à la fois exploser les coûts et massivement dissuadé les électeurs salariés. Mais quel est le sens de cette décision ? Par exemple, où est l’économie à réaliser qui sert de prétexte à la suppression si, comme le dit le ministre, la somme est distribuée aux syndicats représentatifs ?

          À mes yeux, cette suppression est en réalité une faveur qui perpétue le quasi-monopole de la représentation par le Medef. Voici pourquoi. En 2008, c’était la réforme de la représentativité des syndicats de salariés. Et les syndicats patronaux ? Dans le débat parlementaire un amendement du rapporteur UMP Poisson proposait de prévoir la négociation d'un accord sur leur représentativité. L’amendement fut aussitôt retiré sous pression du gouvernement et du Medef. Bien sûr, François Fillon annonça en 2010 une « réforme de la représentativité patronale ». Mais il n’en fut plus jamais question ensuite. Le Medef est donc représentatif par la grâce de… ? De rien. De lui-même. Du droit divin du patronat de droit divin. Soyons juste : il n’est pas seul dans ce cas même s’il mange la grosse part de la galette.  L'État, en effet, reconnaît, en dehors de toute règle légale et de tout critère de représentativité, trois organisations: le Medef, la CGPME, et l’UPA. Ces trois organisations se partagent 700 000 mandats dans les organismes sociaux, sans aucune élection. La représentativité patronale est une zone de non droit.
           

             « Ah, mais, direz-vous, il faut bien que les patrons soient représentés ». Soit. Mais alors qu’ils votent eux aussi et que les votes servent à déterminer la représentativité de chacun ! La démocratie, même entre eux, n’est pas leur fort il est vrai. Sept patrons sur dix ne se sont pas déplacés pour les élections prud'homales de 2008. Mais ceux qui sont allés voter ne sont pas respectés pour autant. Par exemple, l’Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire n’est pas considérée comme un syndicat patronal représentatif. Pourtant elle a obtenu 19% des voix à ces élections prud’homales dans le collège patronal. Cette branche patronale compte 800 000 entreprises et celles-ci emploient 2 millions de salariés. A l’inverse quand des professions entières quittent le Medef, cela ne diminue rien de sa prétendue représentativité. Ainsi après le départ de l’Union des industries alimentaires en 2010 ! A la sortie, les donneurs de leçons patronaux ne sont guère en état de faire les malins. À peine 8% des patrons sont membres d'une des trois organisations patronales « reconnues » !

               Dans les faits, le Medef ne représente pas « les entreprises », ni même « le monde de l’entreprise ». C’est seulement l’organisation qui agit pour le compte des très grandes entreprises, des activités de service et de la finance la plus concentrée. Des pans entiers de l'économie ne sont pas représentés par cette organisation patronale. Je viens de citer le départ du Medef de l'Union des industries alimentaires. Avec ses 500 000 salariés, elle était le 5ème contributeur cette organisation. Mais on pourrait aussi noter que l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, qui n’est pas rien dans l’économie de notre pays, n’est pas membre du Medef. La limite de la représentativité du Medef est affirmée par les secteurs du patronat que cette organisation traite de haut. Ainsi, en quittant le Medef, l'industrie agro-alimentaire a justifié sa décision par le manque de visibilité et d'influence face à d'autres branches industrielles puissantes au Medef : automobile, chimie, métallurgie. Elle se sentait mal défendue face à d'autres secteurs patronaux, notamment ceux de la grande distribution. Elle mettait en cause l’insuffisante prise en compte des intérêts des PME, qui représentent pourtant 92 % de l'industrie alimentaire. La CGPME est favorable à une représentation sur la base d'élections. Le Medef ignore la question. La décision de Michel Sapin le met à l’abri pour un bon moment.

Bercy patron !

 

 

Posté par Sylvain COSTET à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2013

Paris dimanche 01/12 marche pour une révolution fiscale, la taxation du capital et l’annulation de la hausse de la TVA

 

***

Communiqué : le Front de Gauche appelle à une marche le 1er décembre

Paris, le 12 novembre 2013

 

Contre l’injustice fiscale et sociale, le Front de Gauche appelle à une grande marche le dimanche 1er décembre à Paris pour une révolution fiscale, la taxation du capital et l’annulation de la hausse de la TVA. Cette marche se dirigera vers le « portique » de Bercy, symbole de la politique du gouvernement Ayrault plus favorable au Medef et à la finance qu’aux salariés et à la grande masse de la population.

 

Communiqué du Front de Gauche :

Cette manifestation aura lieu au moment du vote du budget d’austérité auquel nous nous opposons. Cette politique continue à entraîner le pays dans la stagnation économique, elle amène toujours plus de chômage et de licenciements. Après Sarkozy, elle aggrave l’injustice fiscale en augmentant les impôts pour la grande majorité de la population tout en multipliant les cadeaux au patronat et en continuant la destruction des services publics et de la protection sociale. C’est inacceptable et cela bafoue le principe républicain d’un impôt juste. La hausse de la TVA prévue le 1er janvier en est l’exemple le plus scandaleux puisque prévue pour pallier une partie des 20 milliards d’euros accordés au patronat sans aucune conditionnalité. C’est pourquoi nous exigeons son annulation immédiate.

La colère populaire contre les conséquences de l’austérité est juste et légitime. La droite, le Medef, l’extrême droite essaient aujourd’hui de la dévoyer. Leurs objectifs n’ont rien à voir avec les intérêts du peuple : il ne faut pas les laisser faire.

C’est pourquoi le Front de gauche conçoit cette initiative comme la plus ouverte possible. Il appelle en conséquence tou-te-s ceux et celles, organisations et personnalités, qui refusent cette politique socialement et écologiquement désastreuse à prendre des initiatives localement et à faire de cette marche la leur. Nous sommes donc disponibles à la préparer ensemble.

Il est temps pour ceux et celles qui ont voulu la défaite de Nicolas Sarkozy et enragent de voir sa politique continuer à être appliquée,  de se mobiliser le plus largement possible dans l’unité.

Posté par M-P-M à 09:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2013

Soutien à Christiane Taubira

              Les attaques racistes dont est victime la Garde des Sceaux sont des attaques contre tous les humains et contre les valeurs qui fondent la République.
              Même s'ils ne sont pas plus nombreux, les racistes se lâchent et leur parole apparaît au grand jour, suscitant plus de gêne et de honte que de réactions.
              Face à l'impression étrange que cette affaire gêne et embarrasse ceux qui devraient être en tête des réactions, le Front de Gauche de l'Ouest Lyonnais n'a pas voulu garder le silence.
              Voici le communiqué qu'il diffuse actuellement à la presse, à différents médias, partis, au ministère de la Justice bien sûr, et aux habitants de notre secteur.

Communiqué :

        Le Front de Gauche de l'Ouest Lyonnais tient à affirmer son soutien à Mme Taubira face aux agressions racistes abjectes dont elle est l' objet, même s' il est en désaccord avec la quasi totalité de la politique menée par le gouvernement auquel elle appartient.
        Le Front de Gauche de l' Ouest Lyonnais déplore la lenteur et la mollesse des réactions officielles ainsi que la faiblesse de l'indignation des citoyens de ce pays et notamment de toutes les personnes qui ont la capacité de prendre publiquement position face à ces attaques d'une violence intolérable qui, au-delà de la personne de la ministre, s' en prennent aux valeurs fondamentales de la République et à tous ceux qui les portent et les ont portées au cours de l' histoire.
         Il s' indigne aussi du peu de réactions suscitées par le conditionnement contraire à la dignité humaine dont sont visiblement victimes certains enfants.
        Il appelle enfin l'ensemble des citoyens au réveil face à la menace grave que ces comportements font peser sur notre société.

Posté par Sylvain COSTET à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2013

Manifestations équestres

ManifChevaux1

        

 

      Cédant une fois de plus aux injonctions de l' Europe, le gouvernement, qui n' en rate décidément pas une, a pondu le 12 novembre dernier un décret faisant bondir, à partir du 1er janvier, la TVA sur les tarifs des activités équestres de 7 % à 20 %, obligeant les centres équestres soit à perdre leurs marges, soit à augmenter leurs tarifs en conséquence !

     S' il est maintenu, ce décret aura des répercussions dramatiques dans un secteur qui compte 7 000 centres équestres employant 18 000 personnes pour 2,3 millions de pratiquants, ce qui en fait la 3ème activité sportive en France en nombre de licenciés et la 2ème ( derrière le foot ) en nombre de pratiquants. Sans oublier bien sûr les plus de 250 000 chevaux et poneys qui sont en quelque sorte les premiers concernés ...
Conséquences
• sur l' emploi puisque 2 000 entreprises seront mises en grand danger avec le risque de perte de quelques 6 000 emplois.
• pour les équidés dont 80 000 seraient en danger de finir dans les lasagnes ...
• sur le tissu social puisqu' on ne transforme pas impunément un sport en activité de nantis, alors que les centres équestres sont un des points d' appui importants pour le  maintient d' activité en milieu rural et jouent un rôle social non négligeable de formation des enfants, de réinsertion, de rééducation fonctionnelle et psychologique, de lien social tout simplement. 

• avec en prime la certitude de voir se développer le travail au noir dans un secteur qui était jusqu' à maintenant générateur d' emplois.

        En réponse aux manifestations qui se multiplient, le gouvernement ne propose, via un "fond cheval" dont personne ne sait comment il sera alimenté, qu' une aide au coup par coup dont on ne connaît pas les critères d' attribution et encore moins la pérennité et de répercuter tout simplement sur les utilisateurs. On est loin du compte ...

 

 

 

 

Posté par Sylvain COSTET à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]