bv000235

 

 

          Après une campagne au cours de laquelle le FdG aura été, une fois de plus, boycotté par les médias ( voir les données du CSA, édifiantes :http://fdgaucherhone10e.canalblog.com/pages/csa---couverture-municipales/29514051.html ), nous avons droit à des heures et des heures et des pages et des pages de propagande pour le FN. 

         Splendide démonstration de l' efficacité militante des uns et du panurgisme décervelé des autres.

       En effet, certains, qui servent de référence aux autres, tel Le Monde qui fait la promotion à outrance du FN (voir http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/21/un-deux-trois-soleil/#article4 ) et s' acharne à réduire le FdG , s' inscrivent dans une stratégie : la préparation méthodique de la réélection de Normal 1er en 2017 . Le pari est que si ce dernier est au 2ème tour face à Le Pen, il sera réélu comme Chirac l' a été dans la même configuration. Et pour avoir le bon 2ème tour, il est nécessaire de travailler longtemps à l' avance pour faire monter au maximum le FN, aider l' UMP à descendre et empêcher la gauche d' apparaître dans le paysage. Les autres médias, par incompétence et absence totale de déontologie, reprennent en chœur.

Voici donc les premiers résultats du FdG que les chiens de garde ne donnent pas (extrait du blog à Mélenchon) :

          Le Front national dépose un nombre record de listes autonomes ? Non. Pas davantage qu’en 1995 et moins que nous ! 594 pour eux plus de 600 pour nous ! Il y a un nombre record d’élus lepénistes au premier tour ? Combien ? 473 ! Et nous ? Plus de deux mille. Le Front national gagne une ville au premier tour, Hénin Beaumont ? Nous en gagnons 67 au premier tour. A un cheveu près, nous passions le suivant, René Revol, dirigeant national du PG, qui a réuni 49,97% des suffrages à Grabels, face à tout les autres, PS inclus !
          Ces chiffres vous stupéfient n’est ce pas ? Ils n’ont pas été évoqués une seule fois ni dans la soirée électorale, ni le lendemain matin, ni midi, ni soir. Et voici autre chose encore à savoir pour bien mesurer l’exploit accompli. Notre résultat moyen est de 11,42 % pour nos plus de 600 listes. Au total, 308 de nos listes dépassent les 10 %. Le FN, « triomphal » selon le dernier publi-reportage de quatre pages dans le journal « le Monde », ne les dépasse que dans 316 villes. Le triomphe du FN, c’est donc 8 listes de plus que nous à plus de 10 % ! Et voici une ultime info que vous ne risquez pas de trouver dans « Le Monde ». Nos 82 listes avec EELV recueillent en moyenne 15,32 % de suffrages. C’est infiniment plus que la moyenne du Front national ! C’est aussi bien davantage que les 9,69 % recueillis par les 95 listes où EELV s’était présentée seule. Et c’est ainsi que Grenoble voit pour la première fois l’opposition de gauche passer devant le PS. La troisième gauche est née, peut-être, ce dimanche à Grenoble.